Unité de travail dans le DUER : définition et comment l’identifier ?

En effet, définir les unités de travail est essentiel pour construire son DUER. Il ne faut donc pas confondre poste de travail et unité de travail. Une unité de travail définit un groupe homogène de salariés exposés aux mêmes risques professionnels.

Une unité de travail représente une situation de travail, dans laquelle des salariés avec des fonctions et activités différentes, sont exposés au même danger.

Par exemple : administratif, service technique, cuisine, etc.

D’après l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), une unité de travail n’est pas nécessairement un poste de travail, une fonction ou une activité. Mais il s’agit bien d’une situation de travail où des salariés en charge d’activités différentes sont soumis à un même danger.

Comment définir les unités de travail ?

Les unités de travail doivent décrire des ensembles homogènes de situations d’expositions à des dangers. Elles constituent le cadre de l’analyse des risques.

Pour réaliser le découpage des unités de travail, l’employeur peut suivre les modalités suivantes :

  • Zone géographique (par atelier, chantier, ou encore postes de travail qui partagent le même espace)
  • Type d’activité
  • Type de métiers (unité de travail par fonction présentant un risque spécifique)
  • Produits ou matériels utilisés
  • Unité de service
  • Niveau hiérarchique (Direction, service, etc.)

On retrouve généralement les mêmes unités de travail par secteur. Néanmoins, les entreprises peuvent définir leurs propres règles selon leur mode de fonctionnement.

Dans le processus de rédaction de votre DUER, Rheveo vous propose de prendre quelques minutes pour définir ensemble vos unités de travail afin de rédiger au mieux votre DUER :

1 réflexion au sujet de « Unité de travail dans le DUER : définition et comment l’identifier ? »

Laisser un commentaire