Que change la pandémie du COVID pour le Document Unique ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La pandémie du Covid-19 a considérablement transformé notre façon de travailler.  L’employeur doit impérativement assurer la sécurité et protéger la santé de ses salariés. Pour cela il doit prendre les mesures nécessaires et veiller à la bonne adaptation de ces mesures (article L.4121-1 du code du Travail). La crise sanitaire actuelle impacte considérablement les entreprises dans leur fonctionnement. L’employeur doit donc évaluer les risques liés au Covid-19 et mettre en place des mesures de préventions adaptées. L’évaluation des risques et le plan d’actions doivent être retranscrits dans le Document unique (DU) de l’entreprise. 

1- De nouveaux risques liés au Covid-19 à mettre à jour dans le document unique

Le risque infectieux et épidémiologique est la première famille de risque qui est apparue depuis le début de la crise sanitaire. Par exemple, les salariés peuvent utiliser les transports en commun pour se rendre sur leur lieu de travail et peuvent être en contact avec des personnes porteuses du virus. De plus, il y a un risque important d’exposition potentielle lors de l’utilisation d’équipements collectifs (imprimantes, outils,machines…) pouvant être contaminés. Enfin, certaines activités peuvent être réalisées au contact de personnes (clients, public….) dont l’état de santé n’est pas connu.

Les risques psychosociaux se sont considérablement multipliés depuis le début de la crise sanitaire. Ces risques sont liés à la peur de la contamination, au stress face à l’avenir, à l’insécurité face à l’emploi etc. Par exemple, l’inquiétude liée à la situation actuelle de l’entreprise, aux effets de la crise sanitaire sur le devenir de l’entreprise. De plus certains salariés peuvent être soumis à de fortes charges de travail et contraints de travailler dans l’urgence. 

Les risques de troubles musculo-squelettiques sont liés au travail sur écran sans matériel adapté notamment avec la démocratisation du télétravail. Par exemple, le poste de travail peut être inadapté, le matériel utilisé également (absence d’écran et clavier, chaise de bureau non adaptée…).

2 - De nouvelles mesures à prendre

Dans le contexte sanitaire actuel,  plusieurs actions doivent être mises en place afin de répondre à l’obligation du chef d’entreprise de protéger la santé physique et mentale de ses salariés.

Les mesures organisationnelles qui changent le mode de travail de certains salariés. Par exemple, mettre en place le télétravail quand il est possible. Modifier et aménager les horaires pour éviter les flux. Limiter les déplacements professionnels autant que possible.

Les mesures sanitaires en affichant les mesures barrières et en faisant respecter la distanciation.  

Les mesures humaines qui servent à former et à communiquer sur les mesures à respecter. Mettre en place des questionnaires fréquents pour connaître la santé mentale et physique de ses salariés.

Les mesures techniques pour mettre en place les équipements de protection. Par exemple, la mise à disposition de matériel pour le nettoyage et la désinfection (gel hydroalcoolique, lingettes…). La mise en place de plexiglas, de marquages au sol. 

covid document unique et covid document unique.

Faites appel à un expert

Notre équipe vous accompagne de A à Z

chute escalier accident télétravail duer du employeur salariés
Santé & Sécurité

Accident du travail en télétravail

Que dit la loi sur l’accident pendant le télétravail ? Qu’est que le télétravail ?  d’après le service public le télétravail est « une forme d’organisation

IPRP intervenant santé sécurité travail DUERP duer
Document Unique

Qu’est ce qu’un IPRP ?

Un IPRP est un intervenant en prévention des risques professionnels. Il possède des compétences techniques et organisationnelles spécifiques en matière de santé et de sécurité