Les risques psychosociaux : les devoirs de l’employeur

Définition :

Les risques psychosociaux sont définis comme une atteinte à la santé physique et mentale des travailleurs. Les causes peuvent être dans les conditions de travail, l’organisation du travail et les relations de travail.

Les risques psychosociaux incluent :

  • Le stress au travail
  • Les violences internes à l’entreprise (conflits et harcèlements…)
  • Les violences externes à l’entreprise (insultes, agressions etc…)

 

Tous les salariés peuvent être concernés par les RPS (risques psychosociaux).  Ils sont encadrés par l’article L.4121-1 du Code du travail. L’employeur doit évaluer les risques y compris psychosociaux et de prendre les mesures afin d’assurer la sécurité et la santé physique et mentale de ses salariés.

Les chiffres clés de 2021 : les RPS et la crise sanitaire

  • 29 % des salariés ont ressenti beaucoup de stress du fait de la crise.
  • 41 % des personnes interrogées affirme que la crise a eu un effet plutôt négatif sur leur santé mentale.
  • 35 % des salariés déclarent se sentir isolés. 
  • 43 % des salariés estiment que leur entreprise ne prend pas assez en compte les situations de souffrance psychologique vécues. 

Intégrer les RPS dans le DUERP

L’employeur a  pour obligation d’évaluer les risques et de les intégrer dans le Document Unique d’Evaluation des risques professionnels (DUERP).

Quelle est la responsabilité du dirigeant ?

Il est de la responsabilité de l’employeur  de s’assurer de la santé physique et psychologique de ses salariés pouvant être exposés à des risques psychologiques.

En tant que manager, dirigeant ou leader, vous vous souciez du bien-être de vos équipes.

Ils faut mettre en place une démarche de prévention collective efficace dans votre entreprise.

Comment mieux prévenir les risques psychosociaux ?

  • Former des managers/collaborateurs afin de détecter les RPS.
  • Organiser des rendez-vous réguliers pour échanger avec les salariés sur l’ambiance au travail, les besoins individuels et collectifs, etc..
  • Adapter le type et la charge de travail en fonction des capacités et ressources des salariés.
  • Mettre en place des journées de sensibilisation aux RPS et des ateliers de travail autour de la notion de santé mentale.

Laisser un commentaire