Commerces non alimentaires : Quels risques ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Malgré les apparences, les commerces non alimentaires ne sont pas épargnés par les accidents du travail et les maladies professionnelles. Ceux-ci sont principalement dus aux manutentions, aux chutes et aux violences externes qui surviennent dans les points de vente. Des mesures de prévention permettent cependant de préserver la santé des salariés et des entreprises.

Le secteur du commerce de détail non alimentaire (CDNA) rassemble des activités très diverses : magasins de vêtements, magasins de jouets, magasins de meubles ou encore drogueries, pharmacies, librairies. Il est constitué de très nombreux points de vente, souvent de très petite taille. Quelle que soit l’activité du magasin, les principaux risques auxquels les salariés sont exposés sont les mêmes. Ils sont liés aux caractéristiques communes à l’ensemble de ces activités : contact avec la clientèle, manutention de marchandise, mise en rayon, réception de livraisons et déballage notamment.

Les principaux risques professionnels pour les commerces non alimentaires

  • Les risques liés à la manutention et au port de charges (cartons, déplacement de marchandises, etc.) 
  • Les risques liés à l’utilisation de petit outillage (utilisation de ciseaux, cutters, agrafeuses, etc.) 
  • Les risques de chutes (échelles, escabots, escaliers en mauvais états, etc.) 
  • Les risques liés aux incivilités et agressions
  • Les troubles musculosquelettiques (TMS) 

Quelles démarches mettre en place ?

Dans les commerces non alimentaires, les accidents ressemblent souvent à des accidents domestiques mais dès lors qu’ils se produisent sur le lieu de travail, ce sont des accidents du travail. C’est donc l’entreprise qui est responsable. Des mesures de préventions doivent êtres prises pour éviter au maximum ces risques. 

  • Organiser le travail pour réduire les risques liés aux manutentions et aux incivilités (organisation des réserves, travail collectif,etc.) 
  • Aménager les locaux pour prévenir les risques de chutes 
  • Former les salariés à la prévention des risques 
  • Mettre à disposition des salariés les outils qui facilitent les opérations de manutention. 

Quelques chiffres

  • Plus de 1 000 000 de journées par an liés à un accident de travail ou une malade professionnelle dans les commerces non alimentaires
  • 15 000 accidents du travail avec arrêt chaque année

Commerces risques

Faites appel à un expert

Notre équipe vous accompagne de A à Z

chute escalier accident télétravail duer du employeur salariés
Santé & Sécurité

Accident du travail en télétravail

Que dit la loi sur l’accident pendant le télétravail ? Qu’est que le télétravail ?  d’après le service public le télétravail est « une forme d’organisation

IPRP intervenant santé sécurité travail DUERP duer
Document Unique

Qu’est ce qu’un IPRP ?

Un IPRP est un intervenant en prévention des risques professionnels. Il possède des compétences techniques et organisationnelles spécifiques en matière de santé et de sécurité