La première Norme internationale en santé mentale au travail vient d’être publiée

Le lien entre vie professionnelle et bien être psychologique n’est plus à démontrer. La pandémie du Covid19 a considérablement mis en lumière à quel point ce lien est important. Dès lors, il était important de publier la première norme internationale traitant de la santé physique et psychosociale des salariés . 

Pour rappel les employeurs ont la responsabilité de protéger la santé tant physique que psychosociale des salariés de l’entreprise. Cette protection passe par la réalisation et la mise à jour du Document Unique d’évaluation des risques (DUER). 

Quelle est cette Norme ?

La norme ISO 45003, Management de la santé et de la sécurité au travail – Santé psychologique et sécurité au travail – Lignes directrices pour la gestion des risques psychosociaux donne des orientations sur la gestion des risques liés à la santé psychologique et à la sécurité au sein d’un système de management de la santé et de la sécurité au travail

Quel est le contenu de cette Norme ?

Elle aborde les différents facteurs susceptibles d’affecter la santé psychologique des travailleurs, notamment une communication inefficace, une pression excessive, un encadrement insuffisant et une culture organisationnelle défaillante.

La norme couvre des aspects tels que la manière d’identifier les conditions, les circonstances et les exigences du milieu professionnel pouvant potentiellement nuire à la santé psychologique et au bien-être des travailleurs ; la manière d’identifier les principaux facteurs de risque et de les évaluer afin de déterminer les changements nécessaires pour améliorer l’environnement de travail ; ainsi que la manière d’identifier et de maîtriser les dangers liés au travail et de gérer les risques psychosociaux dans le cadre d’un système de management de la santé et de la sécurité au travail.

La crise sanitaire, facteur aggravant ?

Selon Norma McCormick, Chef de projet du comité technique de l’ISO chargé de l’élaboration de la norme, les facteurs de stress tels que l’incertitude, la peur, l’isolement et l’évolution des charges de travail ont été exacerbés pour de nombreux travailleurs au cours de la période actuelle, mais la norme ne concerne pas uniquement la pandémie de COVID-19.

« Nombreux sont ceux qui se sont sentis impuissants face à l’impact des récents événements, mais force est de constater que beaucoup de choses peuvent être faites pour renforcer la résilience du personnel et promouvoir une culture organisationnelle forte. Cette norme, qui rassemble les meilleures pratiques internationales dans le domaine, est destinée aux entreprises de tous types et de toutes tailles. »

Source : ISO.org, publié le 8 juin 2021, « Santé mentale au travail La première Norme internationale en la matière vient d’être publiée »

Laisser un commentaire